Bonjour et bienvenue sur www.herbea.org. Pour mieux vous connaître et améliorer votre navigation dans nos pages, et à des fins de suivi de fréquentation, nous utilisons des cookies. En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre politique de cookies.

Les adventices au service de la régulation des ravageurs

Date de publication 27/08/2020

Et si les adventices appelaient communément les mauvaises herbes, favoriseraient la régulation des ravageurs sans impacter le rendement ?

Une récente étude du projet Disco-Weed[1] a exploré le rôle de la diversité et de l’abondances des adventices, qu’on appelle « mauvaises herbes » sur la multifonctionnalité d’un paysage agricole intensif (Saba et.al, 2020)[2]. En effet, les adventices peuvent avoir de nombreuses fonctions écologiques tout en étant une possible menace sur la production. Cette étude combine des données de 184 parcelles de céréale d’hiver, de colza oléagineux ou de fourrage. Ces parcelles sont situées sur le site expérimental de Zone Atelier Plaine et Val de Sèvre[3], au Sud de Niort. Les chercheurs ont montré que la diversité des plantes adventices, et en particulier les espèces rares, contribuaient à la fourniture simultanée de plusieurs fonctions écologiques (multifonctionnalité). En effet, les plantes adventices favorisent : le contrôle des ravageurs des cultures ; la fertilité du sol et des fonctions associées aux cycles du Carbone, de l’Azote et du Phosphore ; la pollinisation et le nombre d’espèces d’abeilles sauvages, un indicateur de la biodiversité.



[2] Gaba Sabrina, Cheviron Nathalie, Perrot Thomas, Piutti Séverine, Gautier Jean-Luc & Bretagnolle Vincent (2020) Weeds enhance multifunctionality in arable lands in south-west of France. Frontiers in Sustainable Food Systems. 4:71. doi: 10.3389/fsufs.2020.00071

 

Partagez vos expériences !